Un millefeuille nanométrique pour un stockage 3D de l’information

La plupart des supports de stockage de données conservent l’information en deux dimensions, comme c’est le cas pour un disque dur ou un CD. Afin d’explorer de nouvelles possibilités, une équipe de l’Institut Charles Sadron (ICS, CNRS) a mis au point un stockage d’information numérique en trois dimensions. Leur système utilise des polymères codés, inspirés par l’ADN. Publiés dans Angewandte Chemie International Edition, ces travaux ont permis d’inscrire 160 caractères numériques sur une épaisseur de seulement 70 nanomètres.
© J-F.Lutz

En savoir plus

Cet article Un millefeuille nanométrique pour un stockage 3D de l'information est paru initialement sur CNRS Alsace.

Lire en entier