Forteresses imprenables ou cibles mouvantes ?

Deux théories formulées il y a un peu plus de 40 ans visent à décrire pourquoi les plantes produisent une telle diversité de métabolites et comment celle-ci leur permet de lutter contre les insectes. Une étude publiée dans la revue Science Advances combine des développements récents en métabolomique et la théorie de l’information pour tester les prédictions de ces deux théories (Optimal defense et Moving target) et ainsi mieux comprendre selon quelles stratégies les plantes font face à leurs ennemis naturels.
© E. Gaquerel

Cet article Forteresses imprenables ou cibles mouvantes ? est paru initialement sur CNRS Alsace.

Lire en entier

Partagez !