Matériaux poreux : capillarité persistante à l’échelle moléculaire

De par leur capacité à capter et piéger des molécules, les solides microporeux – dont les pores ont un diamètre de l’ordre du nanomètre – sont au coeur de nombreuses applications dans les domaines de la santé, de l’énergie et de l’environnement. Ils sont par exemple utilisés comme tamis moléculaires, échangeurs d’ions ou catalyseurs.

A l’aide de simulations moléculaires et de mesures expérimentales, les scientifiques de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/UHA/Unistra), entre autres, ont étudié le confinement de différents fluides dans des matériaux microporeux de type zéolithes, matériaux microporeux parmi les plus utilisés.
© I. Deroche

Cet article Matériaux poreux : capillarité persistante à l'échelle moléculaire est paru initialement sur CNRS Alsace.

Lire en entier

Partagez !