Voeux SCEI: Les écoles d’Ingénieurs d’Alsace

Alors que la fin de l’année approche et que les différentes facultés ou écoles entament ou terminent leurs examens de fin d’année, ce mardi 16 mai marquera la fin des épreuves écrites de la banque de concours e3a. Pour ceux ne connaissant pas e3a, il s’agit d’une des 5 banques de concours que passent les élèves des filières MP, PC et PSI à l’issue de deux (voire trois) années de prépa. En finissant avec près d’un mois d’épreuves écrites pour les plus téméraires, il est désormais temps pour les 3/2 et 5/2 (redoublant de spé) de se préparer aux épreuves orales qui auront lieu entre le 26 juin et le 22 juillet ainsi que de préparer leur liste de vœux. Tout comme l’inscription aux concours, cette procédure se fait sur le site SCEI et il est possible de modifier la liste de vœux jusqu’au 28 juillet (sous réserve des banques de concours où l’on est admissible). Vous l’aurez compris, tout comme nous présentions dans un précédent article les classes préparatoires en Alsace, nous vous présentons aujourd’hui les 12 écoles d’ingénieurs d’Alsace

Présentons d’abord le réseau Alsace-Tech

Avant de se lancer dans le vif du sujet, il est intéressant de noter que les 12 écoles d’ingénieurs de la région Alsace sont fédérées au sein du réseau Alsace Tech depuis 2007. Ce réseau permet de créer du lien entre toutes les différentes spécialités des écoles (plus de 70 domaines de formation en incluant les écoles de management et d’architecture) et de mettre en place de nombreux projets communs (comme le Forum Alsace-Tech Entreprises ayant lieu chaque automne et le concours étudiant Alsace Tech). Si vous intégrez une école d’ingénieur sur l’Alsace, vous intégrerez donc un réseau de plus de 9 500 étudiants.

 

ENGEES

Commençons avec l’École Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg. Accessible par le concours CCP (PSI, MP, PC)  ou G2E (74 places via cette voie), il s’agit d’une école d’hydraulique appliquée à l’environnement. L’école ne compte qu’une seule promotion pour obtenir le diplôme d’ingénieur, mais celle-ci propose 5 voies de spécialisation que sont l’Hydraulique Urbaine, les Hydrosystèmes, le Traitement des Eaux, l’Exploitation-Travaux ainsi que les Déchets. Les débouchés tournent bien entendu autour des domaines d’activités de l’eau, comme le contrôle de conformité de celle-ci, la gestion d’un réseau d’eau potable, ou les stations d’épuration.

ENSCMu

Éloignons nous de Strasbourg pour nous pencher sur l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse. Intégrable par les Concours Communs Polytechnique par les élèves de PC et TPC (40 places), cette école permettra d’étudier la chimie dans l’intégralité de ses domaines, de la chimie organique et thérapeutique à la cosmétologie. Du fait de la nature manipulatoire de la chimie, l’accent est bien entendu mis sur la pratique, avec en moyenne deux jours par semaines consacrés aux travaux pratiques. L’Alsace (et de surcroît Mulhouse) étant proche de l’Allemagne ainsi que de la Suisse, les ingénieurs chimistes diplômés de cette école pourront trouver leur place dans les grandes entreprises frontalières voire internationales. On notera bien sûr, que plus de 70% des diplômés travaillent ensuite dans l’industrie chimique, parachimique et pharmaceutique.

ENSISA

Toujours sur Mulhouse et dans la même banque de concours, l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs Sud Alsace (80 places) a été créée il y a plus de 150 ans pour l’ingénierie des fibres et des textiles. Elle est aussi accessible depuis PSI, MP, ou la banque PT. A la formation « textiles et fibres » se sont ajoutés l’automatique des systèmes embarqués, la mécanique, l’informatique-réseaux et le génie industriel. Au sortir de cette formation, la majorité des ingénieurs se retrouvent dans le domaine de l’industrie ou dans les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication).

ESBS

Contrairement aux écoles précédentes, l’École Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg s’intègre sur dossier (20 élèves choisis par l’Unistra et 20 par les universités de Bâle et Freiburg) après une prépa PC ou Polytech. Comme l’indique la répartition des places, cette école se démarque par son côté multiculturel, puisque la moitié de la promotion est Allemande et Suisse. Située dans le même bâtiment que Télécom Physique Strasbourg (le bâtiment D du pôle API), l’ESBS propose deux diplômes d’ingénieurs, un en Biotechnologie et un de Chimie-Biotechnologie appelé « Chembiotech ». Concernant les métiers, on constate qu’étonnamment au sortir de ces formations, le métier d’ingénieur ne représente que 35% de la répartition totale. En effet, il y a une nette prédilection pour les emplois dans la recherche (ceux-ci se concluant d’ailleurs dans 55% des cas par le passage d’un doctorat).

Télécom Physique Strasbourg

Nous en parlions juste avant, le pôle API renferme en son sein une seconde école d’ingénieur. Anciennement appelé ENSPS, Télécom Physique Strasbourg recrute à la fois au niveau de CCP (une centaine de places) pour sa filière généraliste mais aussi sur la banque Mines-Télécom pour les filières TI-Santé (24 places) et RT-INOC (20 places). La filière généraliste désigne ici la Physique ainsi que les composants et systèmes des Technologies de l’Information. La spécialité TI-Santé couvre les diagnostics, traitements médicaux et thérapeutiques innovantes, et la spécialité RT-INOC (Réseaux et Télécommunications – Infrastructures de Numériques et Objets Communicants) couvre l’étude des objets connectés et des réseaux associés. Du fait de cette pluralité de formations, les secteurs d’activité en sortie d’école sont larges. On notera toutefois une certaine prépondérance dans les secteurs des réseaux et infrastructures numériques.

INSA Strasbourg

L’INSA Strasbourg fait partie du réseau INSA, écoles connues pour être « les » écoles d’ingénieurs proposant un parcours intégré sur 5 ans et un recrutement sur dossier post-bac (220 places communes aux 5 écoles). L’école propose 7 spécialités pour sa formation d’ingénieurs : génie mécanique, plasturgie, mécatronique, génie civil, topographie, génie électrique, génie climatique et énergétique. Les emplois obtenus à terme sont principalement dans les études/conseil, le BTP et l’énergie. L’INSA Strasbourg forme également des architectes et propose d’ailleurs un double diplôme ingénieur architecte.

EOST

Accessible par les CCP (PSI, MP, PC) et le concours G2E (respectivement 25 et 8 places), l’École et Observatoire des Sciences de la Terre est la seule école d’ingénieurs française dédiée à la géophysique. L’école propose 6 domaines de formation ayant trait à la Terre que sont : la géophysique, la géotechnique, l’hydrologie, les ressources souterraines, la maîtrise de l’environnement géologique et la surveillance de la planète. Ces diplômes mèneront à des postes dans des entreprises ou organismes concernés par le sous-sol et la compréhension des processus géologique, l’exploitation des ressources souterraines constitue cependant près de 54% de la répartition des élèves.

ECAM Strasbourg Europe

Disponible sur la banque E3A (60 places), l’École Catholique des Arts et Métiers de Strasbourg est une institution privée. Proposant une formation généraliste dont la pédagogie s’articule autour de projets « d’école-usine ». Il est possible d’approfondir la formation au cours de la troisième année dans l’une des matières suivantes : éco-conception, lean-management, développement durable, achats techniques, propriété industrielle. Les secteurs d’activités à la sortie concernent principalement l’industrie des transports, ainsi que l’informatique et les télécoms.

ECPM

L’École de Chimie Polymères et Matériaux de Strasbourg est accessible pour les élèves de PC et TPC au travers des CCP (50 à 60 places). L’ECPM propose une formation trilinguiste (les cours scientifiques sont en français, en anglais et en allemand) composée à près de 50% de travaux pratiques. Le tronc commun comporte les sciences chimiques, les sciences de l’ingénieur, la physique et la physicochimie, et il est possible de se spécialiser dans la chimie pour la santé et l’environnement ou les matériaux émergents pour l’énergie et le développement durable. Les étudiants terminant leur formation se destinent pour la plupart aux secteurs de la chimie, pharmacie, cosmétique et plastiques.

EI.CESI et EXIA.CESI

L’école d’ingénieurs du Centre des Études Supérieures Industrielles est elle aussi installée à Strasbourg et peut s’intégrer sur dossier. L’EI.CESI propose quatre domaines principaux de formation qui sont les sciences fondamentales, les sciences et techniques de l’ingénieur, l’organisation/performance industrielle et la gestion de l’information et de la communication. Les étudiants intègrent en général des domaines comme les services, la métallurgie, la construction et le BTP une fois le diplôme en poche. . L’EXIA.CESI forme par ailleurs des ingénieurs informatiques avec comme particularité la confrontation des étudiants à des situations réelles pour être opérationels dès leur entrée sur le marché du travail.

12 – CNAM

Historiquement renommé pour la formation d’ingénieurs par le biais de « cours du soir », le Conservatoire National des Arts et Métiers est lui aussi implanté en Alsace. Cette école délivre le diplôme d’ingénieur à l’issue d’une de ses deux filières: informatique/systèmes d’information et  énergétique.  Les diplômés par la voie de la formation continue poursuivent leur carrière, le plus souvent avec une promotion professionnelle et salariale conséquente. A savoir que les premiers diplômés de la filière informatique ont très vite intégré un emploi dans leur spécialité.

Tristan Boscarolo
Rédacteur ARISAL
Pour la Junior-Entreprise Physique Strasbourg Ingénierie