Un matériau hybride aux propriétés électroniques programmables

Un matériau hybride organique-inorganique aux propriétés nouvelles vient d’être conçu, entre autres, par des chercheurs de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Unistra).

Son originalité : une structure multicouche sophistiquée qui présente des capacités électroniques et optiques uniques car contrôlables et programmables.

L’intérêt de ce type d’hétérostructures ? En réussissant à ajuster les propriétés électriques, magnétiques ou optiques d’un matériau comme le graphène, on peut imaginer de nouvelles perspectives dans de multiples applications industrielles : transistors, mémoires, circuits intégrés…
© P.Samori

Cet article Un matériau hybride aux propriétés électroniques programmables est paru initialement sur CNRS Alsace.

Lire en entier